Ce projet de la municipalité sortante a été refusé par le Conseil Municipal lors de la séance du 12 novembre 2009.
Il aurait fallu subir des contraintes majeures, notamment au niveau de la densification des logements, puisque le projet « Habiter sans s’étaler » exigeait une densité minimum de 30 logements par ha. Ce que le Conseil Municipal a donc refusé par 8 voix contre 3 (Françoise MARTIN, Jean-Pierre MEUNIER, André SANCHIZ).
Nous continuons à vouloir développer notre village sans à coups, de façon harmonieuse et maîtrisée, en tenant compte des projets des propriétaires privés.
La C.C.V.H. a acheté en 2008 les parcelles AB 362 et AB 469 appartenant aux héritiers d’Emmanuel MAFFRE BAUGE, soit une superficie totale de  3 400 m2 pour la somme de 440 000 €. Sur ce terrain, elle a l’intention dans un avenir proche de réaliser des constructions de logements (aidés, primo accédants ?). La commune garde, bien sûr, ses prérogatives en matière d’urbanisme et souhaite, par exemple, que soit respectée l’Allée des Marronniers qui se trouve sur ces parcelles