L’école en chiffres
 
Le R.P.I. BELARGA-TRESSAN compte 117 élèves, répartis comme suit entre les deux écoles :
-        12 élèves en petite section, 18 en moyenne section, 13 en grande section, 22 en C.P., 14 en CE1, 12 en CE2, 12 en CM1 et 14 en CM2.
L’école de BELARGA reçoit 74 enfants, la maternelle de TRESSAN 43.
Les effectifs prévus pour la prochaine année scolaire sont stables.
Les mairies participent financièrement au fonctionnement des écoles :
-        42€ par enfant pour les fournitures scolaires
-        130 € par enfant pour les classes transplantées à MALIBERT
-        5.50 € par enfant pour Noël
La classe de CP menée par Klervi LE MESTRE a 22 élèves, la classe de CE1, CE2 dirigée par Jean-Christophe BORT et la classe de CM1, CM2 conduite par Anne MANCA et Nicolas PINEL comptent chacune 26 élèves.
Nous ne pouvons que faire part de notre satisfaction d’avoir réalisé la Nouvelle Ecole, car il aurait été impossible de caser 26 élèves et leur maître dans les classes du vieux bâtiment (elles étaient avec 21-22 élèves TRES encombrées !!).
 
Nous avions bien raison de nous battre pour ce projet. Sinon, comment aurait-on fait ? Ce n’est pas le projet de l’ancienne municipalité d’agrandissement dans les chambres du logement de l’enseignant au 2ème étage (30 m2 au total), qui aurait pu combler ce défaut. Totalement irréaliste !
 
Il faut parfois reconnaître la réalité des situations et se rendre compte qu’on ne pouvait attendre 4-5 ans pour avoir une nouvelle école.
 
La cantine scolaire
 
 La cantine, bien installée dans son nouveau local à TRESSAN accueille une moyenne journalière de 50 enfants des 2 communes.
Cette fréquentation, en nette croissance, nous a amenés à embaucher une 3ème personne, 2 heures par jour, 4 jours par semaine pour un meilleur encadrement.
Suite aux demandes des parents, après une étude de faisabilité financière et en accord avec la Mairie de TRESSAN, la Mairie de BELARGA a voté en Conseil Municipal la modification des tarifs pour les enfants du village.
Si le prix du ticket repas reste inchangé, le tarif de garderies du matin, de midi et du soir est fixé à 1 €, quel que soit le nombre de garderies de la journée.
La dépense quotidienne pour un enfant qui fréquente garderie du matin, cantine et garderie du soir, est de 4,20 € au lieu de 6.60 € l’année précédente. Une  petite économie appréciable en cette période de crise.
Roberte JULIEN
 
L’école Numérique Rurale
 
Dans le cadre du plan de relance initié par le ministère de l’éducation nationale, il a été proposé aux écoles d’adhérer à un programme « Ecole Numérique Rurale ». Ce programme permet de répondre aux besoins liés à l’enseignement et à l’accompagnement des élèves dans l’acquisition des compétences et des connaissances prévues par les programmes scolaires.
L’ensemble « Ecole Numérique Rurale » doit permettre aux équipes pédagogiques une utilisation régulière, simple et faciliter les usages par la mobilisation d’un large éventail de ressources dans les différentes activités.
 Ce projet nous a paru très intéressant, alors nous nous sommes immédiatement portés candidats pour ce projet pour lequel il a fallu monter un dossier dans un temps record si nous voulions que notre candidature soit retenue.
Nous avons été finalement très heureux de faire partie des communes retenues sur les 85 communes candidates.
Cet outil pédagogique au service des jeunes générations rurales permettra de donner à tous les mêmes chances de réussite.
Il comprend :
- Un tableau blanc interactif
- Un vidéo projecteur
- Un ordinateur portable pour l’enseignant équipé de logiciels de gestion de classes
- Un point d’accès wi-fi
- 13 mini PC portables pour les élèves qui pourront travailler par groupe de 2
Cet équipement complet représente un coût de 13 215.20 € TTC et sera subventionnée à hauteur de 10 000 € environ, il restera donc la différence à la charge de la commune.
Jean-Paul ALCARAZ
 
Le mot de la Directrice à propos de l’Ecole Numérique Rurale
 
Quelle chance nous avons eu à l’école de recevoir la livraison des mini-pc avant noël ! Les élèves ont déjà commencé à travailler en demi-groupes sur des logiciels éducatifs. Ils permettront d’acquérir les compétences de français et mathématiques. Le cartable de l’élève de demain sera un livre, un cahier, et une clé USB ! Les petits apprennent si vite…qu’ils maîtrisent déjà le pad pour certains. Nous attendons la livraison prochaine  de l’écran numérique qui permettra la projection de fonds de carte de géographie, de vidéos en anglais ou bien encore d’œuvres pour l’apprentissage de l’histoire de l’art.
La fracture numérique sera bientôt derrière nous à l’école Emmanuel Maffre-Baugé et nous ne pouvons que nous en réjouir !
Klervi LE MESTRE, Directrice de l’Ecole Maffre-Baugé