La CCVH a acheté en 2008 les parcelles AB n°362 et AB n°469 appartenant aux héritiers d’Emmanuel Maffre Baugé.
Depuis, de nombreuses réunions ont permis d’avancer sur ce dossier important = il est aujourd’hui totalement différent de l’aménagement prévu en 2007 sur 2 ha.
 
D’abord, des discussions serrées ont permis de ramener le nombre de logements prévus de 18 à 10 et, ensuite d’éviter les petits immeubles collectifs, enfin, de construire en bâtiments basse consommation (BBC) beaucoup plus confortables et moins énergivores.
Puis Hérault Habitat a lancé un marché à procédure adaptée restreinte afin de retenir un prestataire pour l’opération relative à la maîtrise d’œuvre ainsi que le contrôle technique pour la construction de 10 logements individuels BBC.
 
-      Avis d’appel public à candidature : 4 juillet 2011 sur Midi Libre.
-      Remise des plis : 27 octobre 2011
-      Choix du prestataire : 15 novembre 2011
 
21 cabinets d’architecte et entreprises de contrôle ont participé à l’appel d’offres, 3 ont été choisis pour la proposition finale. Les critères de jugement des offres ont permis de dégager un consensus. C’est Christine CARI-MANTRAND architecte à Lodève qui a obtenu le marché de la maîtrise d’œuvre. En tant que membre de la Commission de Sélection, j’avais opté pour son mémoire et j’ai bien sûr apprécié ce choix.
L’estimation du coût des travaux s’élève à 1 025 000 € ht. Je vous soumets la vision architecturale du projet et le scénario d’aménagement envisagé.
  
La liaison avec le centre du village pourra être dans la continuité de l’allée de marronniers à préserver.
Cette rue pourra, à terme, être envisagée comme un axe principal pour rejoindre le cœur du village. Elle sera bordée d’un large cheminement piéton ombragé et de places de stationnement.
 
 
A l’axe de deux marronniers, une voirie secondaire desservira deux rangées d’habitations. Ces habitations seront implantées EST/OUEST pour permettre une orientation optimale. Dans cette configuration on peut trouver 7 à 8 maisons traversantes avec jardins privatifs sur les deux faces. Leurs garages seront intégrés au bâti, un stationnement extérieur sera prévu devant chaque résidence.
Pour garder l’esprit des rues du village, les maisons sur l’axe principal, seront construites le long de la voirie, en limite du cheminement piéton. Elles feront face à un autre groupe d’habitations, toujours en limite de cheminement piéton. Celles-ci seront orientées NORD/SUD avec jardins privatifs au sud.
J’insiste sur le fait que cet aménagement ne se fera qu’après un large accord avec le maître d’ouvrage Hérault Habitat.
Mais je dois dire, que ce scénario d’aménagement a toute ma faveur = il est de qualité et respecte l’environnement.