La station d’épuration de Bélarga-Campagnan est en fonctionnement depuis plus d’une année et les résultats tant sur son fonctionnement que sur ses résultats épuratoires sont, à ce jour satisfaisants.
L’originalité technique de cette station d’épuration provient du fait qu’elle ne possède qu’un seul étage de lits épuratoires. En effet dans ce type de filière (pour rappel, il s’agit d’un système épuratoire naturel, par filtres plantés de roseaux), traditionnellement deux étages de lits sont prévus pour épurer. Cette station est donc expérimentale et qui dit innovation dit surveillance attentive de la part des acteurs institutionnels, du prestataire exploitant (la SAUR) et plus particulièrement du SATESE (syndicat d'assistance technique pour l'épuration et le suivi des eaux).
A ce titre, le SATESE effectue un bilan 24h, tous les ans sur la station afin de mesurer la qualité du rejet de l’eau épurée au Dardaillon.
Les résultats sont conformes (vous pouvez venir en mairie consulter le rapport du SATESE) mais il nous est demandé de nous améliorer sur un certain nombre d’éléments. De plus, la Loi sur l’eau nous contraint de franchir une étape supplémentaire.
 
La station d’épuration est conçue pour n’accepter que des eaux domestiques, c’est à dire les eaux ménagères et les eaux de vannes exclusivement.
Or le rapport du SATESE  ainsi que les rapports d’entretien transmis par la SAUR, font état, sur la commune de Bélarga, de présence d’eaux non-domestiques provenant de particuliers et d’industriels hébergés par la commune.
La Loi nous oblige à mettre en place au plus vite des outils permettant à tous de se conformer à cette exigence.
Très prochainement un règlement d’assainissement sera voté et mise en place par le SIVU opposable à tous les habitants de la commune. La mise en place de ce règlement sera suivie par la délivrance d’arrêtés individuels (s’agissant des professionnels) autorisant le rejet de leurs effluents dans le réseau collectif sous certaines conditions.
 
En temps voulu nous vous transmettrons une information plus précise sur cette prochaine étape, mais d’ores et déjà et compte tenu des retours qui nous ont été faits par le SATESE et la SAUR nous souhaitons vous rappeler que :
Les eaux de piscine, les eaux de pluie, les huiles de friteuse (ou autres huiles), les peintures, les pépins de raisin provenant du nettoyage de cuves, les polystyrènes ou débris de placo-platre, gravats,… ne doivent en aucun cas être déversés dans le réseau d’eaux usées collectif car ils endommagent les installations, entrainent un surcoût d’exploitation et dégradent la qualité épuratoire de la station d’épuration.
 
Nous vous remercions, par avance, de l’attention que vous porterez à ces informations et nous sommes à votre disposition pour tout éclairage complémentaire ou supplémentaire.
Les membres du SIVU