Agenda de la commune

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
Dans toutes les communes de France, le nerf de la guerre, ce sont bien sûr les finances de nos budgets, les possibilités d’action et d’investissement, BELARGA ne fait pas exception à cette règle.
Et pourtant dans un village qui se développe, la sagesse a toujours primé : faire selon nos moyens, aidé en cela par les participations financières du Conseil Général, du Conseil Régional et de l’Etat.
Or, celles-ci (et notamment celles de l’Etat) diminuent au fil des ans, le Conseil Général et le Conseil Régional, contraints et forcés par la réforme des collectivités territoriales ne pourront plus nous soutenir autant que par le passé.
Depuis 1983, année de ma 1ère élection à la tête de la commune de BELARGA, les taux d’imposition n’ont pas bougé ; durant mes trois premiers mandats de 1983 à 2001, le seul changement fut une baisse volontaire du taux du Foncier non bâti qui reste, malgré tout, élevé.
De 2001 à 2008, le Conseil Municipal mené par Françoise MARTIN a poursuivi cette politique.
Pourra-t-on tenir encore longtemps sans augmenter la participation des Bélarganais ?
En tout cas, bel été à toutes et à tous (il semble qu’il soit un peu en avance ! )
 
Le Maire   Jean-Claude MARC
 
Depuis 2008, le Conseil Municipal mène une politique de mise à niveau de la voirie, souvent en mauvais état. Cette politique se poursuit avec le chemin des Condamines. Nous essayons au maximum de rendre le cadre de vie des Bélarganais le plus agréable possible : l’aménagement du quai Font Pétourle en est un autre exemple.
Je voudrai demander une contre-partie : lors de déclaration préalable pour les constructions de clôtures, lors de permis de construire, il est bien précisé à chaque fois l’enduit qui doit recouvrir ces murs de clôture. Or, il existe encore de nombreuses clôtures non enduites (le délai légal est de d’un an après la construction). Il est certain que l’on fait souvent avec ses moyens…et puis, on s’habitue à ces murs aux agglos pourtant trop visibles.
Le souhait du Conseil Municipal, pour que chacun apporte sa « pierre » à l’embellissement du village, est de voir à l’avenir ces agglos disparaître sous une couche d’enduit.
Merci de votre concours.